Vous êtes ici : Accueil du site > Bulletins Cance Ay Deume, Tracts
Publié : 5 mars 2016

Moderniser le Code du Travail ? On s’en occupe. Mais au profit des travailleurs !

Ils sont de plus en plus nombreux à penser qu’il faut non seulement faire échec à la loi proposée par le gouvernement actuel mais aussi « construire le code du travail du XXIème siècle.

D’un côté la CGT, dans le cadre de la préparation de son congrès, publie ses propositions pour renforcer les droits des salariés.

D’un autre, un groupe d’universitaires, pour la plupart juristes, prenant au mot le discours ministériel prétendant le Code du travail gros et complexe, ont pris le pari de proposer un autre Code « qui soit en effet plus simple, plus court » mais surtout « plus protecteur et mieux adapté à notre temps », débarrassé des voies de contournement des protections élémentaires des salariés !.

Publié : 5 mars 2016

GREVE A IVECO

Les automobilistes ou piétons qui passaient devant l’usine au rond-point de Bel Air fin février ont pu voir un important piquet de grève devant le portail principal. Après quatre jours de grève suivie en moyenne par 70% des travailleurs ils ont obtenu : -1% d’augmentation, avec 20 € minimum - une augmentation des primes de vacances et de fin d’année.

Publié : 19 février 2016

Iris Bus Annonay en grève illimitée pour les salaires !

Publié le 19 février 2016 par Front de Gauche de Pierre Bénite

"Depuis ce mercredi matin, 10 h 30, plusieurs centaines de salariés d’Iveco Bus (70 % des salariés

selon les syndicats), à Annonay, sont en grève illimitée.

Ils se sont rassemblés devant l’entrée de l’entreprise et ils ont mis le feu à des palettes.

Cette grève intervient dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO).

Les grévistes réclament une revalorisation de leur salaire de 40€ par mois, ainsi qu’une revalorisation

de leurs primes.

Pour l’heure, la direction ne leur proposerait, selon les syndicats, que 0,2%

d’augmentation

(soit environ 3€)."

Publié dans Luttes sociales

Publié : 5 février 2016

Plastic Omnium Composites à St Désirat Ardèche, les salariés en grève font plier leur direction

Plastic Omnium Composites à St Désirat Ardèche, les salariés en grève font plier leur direction

Publié le 5 février 2016 par Front de Gauche Pierre Bénite

Dès luni matin, 8 heures, à l’appel de la CGT et de la CFDT, la grève illimitée a été décidée dans les trois usines d’Andance, Saint-Désirat et Félines.

Les syndicats, dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires), réclament une augmentation des salaires de 5% pour tous les salariés, au nombre de 907.

Les NAO auraient débouché sur une hausse de 1% alors que Platic Omnium ne cesse de réaliser des profits exorbitants. Les salariés ont donc décidé d’exprimer leur ras le bol et leur colère devant les propositions provocatrices de la direction.

Le travail de production est resté à l’arrêt, les équipes du matin étant majoritairement sorties des ateliers. La réunion du comité d’entreprise tenue l’après-midi a vu la direction prendre la responsabilité de faire durer le conflit social.

La grèce s’est donc poursuivie mardi et mercredi. La direction a du négocier et lâcher !

Après 3 jours de blocage de l’usine et de multiples réunions de négociations les salariés ont obtenu + 2,5 % d’augmentation générale des salaires avec rétroactivité au 1er janvier.

Ils ont voté la reprise du travail pour 13H.

L’ambiance ce matin devant les portes était festive car les salariés ont montré leur solidarité et détermination.

Ils ont fait plié leur patron qui ne voulait leur céder que 1% lundi matin.

Bravo à eux et aux militants cgt qui ont animé et encadré ce conflit.

Publié : 4 février 2016

HAUSSE DU CHÔMAGE une contre-performance prévisible

► La promesse d’inversion de la courbe du chômage est loin d’être tenue. Le gouvernement s’entête dans ses solutions libérales et continue à multiplier les cadeaux aux patrons pour le même résultat : toujours moins pour les salarié-e-s, toujours plus pour les dividendes versés aux actionnaires.

► Pierre Laurent, au nom du PCF, lance une campagne pour l’emploi, le travail et la formation. « Ceux qui nous disent que nous sommes obligés d’entrer dans la guerre économique pour protéger l’emploi nous mentent. Les solutions existent ».

Avec les chiffres de décembre publiés par Pôle emploi, on connaît le bilan de l’année 2015. Celui d’une nouvelle hausse du chômage. Les mesures annoncées par le gouvernement ne sont pas de nature à résoudre les causes conjoncturelles et structurelles du sous-emploi.

Bilan 2015

Pour s’en tenir à la catégorie A, en un an, ce sont 90.000 chômeurs de plus, soit +2,6%. Si l’on étend le bilan en intégrant les catégories B et C, (ceux qui ont connu une faible activité le mois précédent), il est plus négatif encore. La hausse atteint nationalement 5% sur un an. Soit 5,476 millions de personnes en métropole, dont 3,591 millions pour la seule catégorie A. Phénomène plus préoccupant encore, sur ces 5,476 millions de personnes, 2,470 millions sont au chômage depuis plus d’un an. Ce chômage de longue durée ne cesse de progresser.

Quels remèdes ?

Ȧ court terme, le gouvernement ne cesse d’invoquer « la croissance ». Les zones d’ombre qui pèsent sur la reprise ne permettent guère d’espérer une franche amélioration. D’autant que peu de mesures sont prises pour dynamiser la consommation et l’investissement. Quant aux « baisses de charges » pour les entreprises, elles sont principalement captées en « effet d’aubaine » pour relever le taux de marge bénéficiaire. Restent les décisions à effets statistiques (mise en formation de 500.000 demandeurs d’emploi et accentuation des emplois aidés), elles auront certainement un impact sur « la courbe du chômage », mais sans traduire un essor durable de l’emploi. Lutter contre le chômage demanderait de rompre avec l’austérité et d’engager une autre utilisation des ressources monétaires et budgétaires. Cela reste à conquérir, dans les choix des entreprises comme dans ceux de l’État. Le besoin de rupture est encore plus grand si l’on veut s’attaquer au chômage structurel. Les recettes capitalistes sont connues : dans leurs paroxysmes, le million de « contrat zéro heure » en Grande-Bretagne et l’ubérisation du travail en « entrepreneurs indépendants » dépourvus de protection sociale, sont exemplaires. Ce sont des « ruptures » avec le « compromis social » qui a marqué sur une longue période la seconde moitié du 20e siècle.

Mobilisons-nous

Toutes les forces sociales progressistes qui ne veulent pas de cet avenir de régression de civilisation doivent se battre, d’autant plus qu’on ne reviendra pas - (fort heureusement pour la planète et ses habitants) - à des rythmes et des formes de croissance du type de ceux des « Trente glorieuses ». Réduction du temps de travail, révolution énergétique et écologique, réorientation des modes de production et de consommation, essor de la coopération contre les gâchis de la concurrence, démocratie économique et sociale, développement des services publics,… autant de pistes qui doivent être la réponse de fond aux défis du sous-emploi.

PIERRE LAURENT : Nous engageons une campagne pour le travail, l’emploi et la formation

« Zéro chômeurs/du travail pour tous, plus qu’une campagne sera un axe central pour un nouveau projet de société. Dans tous les domaines, nous devons envisager les choses autrement car la société marche sur la tête. L’une des grandes ambitions, avec la protection de la planète, sera de construire une société sans chômage. (…) Le travail, l’emploi, l’éducation pour tous, doivent être au coeur de notre projet. Ceux qui nous disent que nous sommes obligés d’entrer dans la guerre économique pour protéger l’emploi nous mentent. Nous ne cessons d’abdiquer nos principes devant les exigences des marchés et des multinationales. Et l’emploi recule, mois après mois, année après année. Les paysans sont poussés au désespoir parce qu’on ne rémunère pas le travail paysan à sa juste valeur. La révolution numérique, qui permettrait de réduire le temps de travail, n’est utilisée que pour promouvoir l’ « uberisation », c’est à dire la dérèglementation généralisée du travail.Pour nous, cette révolution peut au contraire nous permettre de construire un nouvel âge de la Sécurité sociale qui sécuriserait l’emploi et la formation toute la vie. Évidemment, cela nécessite de mobiliser l’ensemble des richesses disponibles : les immenses sommes détournées par les banques et les marchés financiers doivent revenir à la société . »

Publié : 28 novembre 2015

L’HUMAIN D’ABORD avec la gauche républicaine et sociale

Publié : 5 août 2015

LE PCF RASSEMBLE POUR LES REGIONALES

Cécile CUKIERMAN, chef de file des communistes en RHONE/ALPES - AUVERGNE pour les élections régionales de Décembre 2015, était à ANNONAY le Lundi 27 Juillet après-midi.

Elle a rencontré des délégués syndicaux de plusieurs entreprises. Une rencontre qui a permis de constater la mauvaise utilisation patronale du Crédit Impôt Compétitivité Emploi Recherche, le caractère abusif des contrats précaires, des conditions de travail qui ne s’améliorent que par les luttes. Le service public (hôpital, école.) est malmené par la concurrence à la mode européenne et gouvernementale, Le commerce vise les marchés mondiaux plutôt que les clients, les salariés et les agriculteurs.

Aucun journaliste n’a participé à la rencontre avec la presse. A 18 h, une rencontre publique a rassemblé une quarantaine de personnes … des jeunes et une journaliste du Réveil.

Le PCF, conformément aux dates fixées, a donné le 21 juin la position de sa conférence régionale représentant les 15000 adhérents. Au 1er tour on rassemble contre l’austérité, au-delà du Front de Gauche, des écologistes, des socialistes, des syndicalistes, des associatifs, des artistes, des citoyens...EELV, le PG, Ensemble et Nouvelle Donne sont partis seuls, mais une rencontre aura lieu en Août. Le point de vue des communistes semble partagé mais EELV et ND n’étaient pas là.

Le programme a été débattu .Il faut de vrais services publics pour les lycées, les transports, l’énergie. Le capitalisme joue le profit, pas la réponse aux besoins. Une énergie propre, pourquoi pas, mais il faut mettre la recherche en action. La ruralité se conjuguera avec une agriculture soucieuse de l’environnement et l’égalité des territoires. La démocratie citoyenne aussi.

C’était une rencontre pour donner la parole aux citoyens. Cécile CUKIERMAN a montré ses compétences, ses convictions, sa disponibilité, sa volonté de rassembler contre : l’austérité, la droite et l’extrême droite.

Publié : 28 mai 2015

COMMÉMORATION DU 27 MAI - JOURNÉE NATIONALE DE LA RÉSISTANCE

Les communistes d ’ANNONAY , SATILLIEU , SERRIERES tiennent à rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui ont libéré notre pays , notre région ,notre ville ,nos villages en ce jour de célébration de la Résistance.

Les communistes ont pris part à cette victoire à l’image de Clovis CHIRIN et André AVENAS. 75000 communistes français ont été lâchement fusillés par les Allemands .Dans le bassin d’ ANNONAY, ils étaient actifs dans les maquis FTP et AS , dans leur vie citoyenne et syndicale CGT .Ils ont donné à ANNONAY son premier Maire et à l’ ARDECHE son premier Préfet de collectivités libres.

Le 27 Mai 1943 , le Conseil National de la Résistance se réunit pour la première fois. Il élabore un programme qui va permettre le redressement de la France meurtrie. Il la dote d’un service public performant , d’une protection sociale efficace. Des droits sociaux nouveaux pour les salariés permettent une forte hausse de la production . Des prix agricoles rémunérateurs revitalisent nos campagnes . Les libertés redeviennent réalités.

Cinq ministres communistes du gouvernement de Charles de GAULLE participent à la création de la Sécurité Sociale ( A CROIZAT ) ,de la Fonction Publique (M THOREZ) , d’entreprises nationales dégagées des féodalités financières et politiques (EDF avec M PAUL). Tout cela avant d’être exclus du gouvernement sur pression des Etats Unis

Nous voulons rendre hommage à celles et à ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté et la paix.

Deux mots qui restent d’une cruelle actualité en Europe déchirée par les guerres , envahie par les bases de l’OTAN ,empêtrée dans des luttes contre le terrorisme qui viennent en aide à l’impérialisme américain dominateur. Quelle liberté pour les peuples quand arrivent au pouvoir des gouvernements fascisants et que règne la dictature des entreprises privées transnationales .

Rien ne se fera de solide sans luttes des peuples souverains... une lutte des classes pacifique, émancipatrice , pluraliste. Elle construira le monde de demain . Les communistes continueront d’y participer.

Intervention du 27 Mai 2015 à Beaumarais Par Véronique NEE et dépôt de fleurs avec Marcel Giraud sur la Stèle de Clovis Chirin et André Avenas

Publié : 4 mars 2015

UNE GAUCHE NOUVELLE EMERGE

Contre le FN et les politiques libérales saisissons nous du vote le 22 mars

DECLARATION DE PIERRE LAURENT SECRETAIRE NATIONAL DU PCF

« Ce qui se passe, c’est du jamais vu dans une élection nationale dans notre pays. Le 1er tour se tient dans 20 jours. Tous les Français sont appelés aux urnes. Or la plupart d’entre eux n’ont pour le moment accès à aucune information sérieuse sur le sens de ces élections.

A quoi assistons-nous ?

Une occultation totale des enjeux de ces élections départementales

Ces élections concernent pour la première fois tous les départements en même temps ; le mode de scrutin a changé, entraînant un important renouvellement des candidats et la présentation de milliers de femmes ; les cantons ont été redécoupés sans information des électeurs ; la réforme territoriale met en jeu le rôle et l’avenir, pourtant essentiels, des départements. Malgré ces enjeux, les Français sont privés de toute information et débat sérieux pour forger leur opinion. (…) Nous demandons que soit corrigé ce déni démocratique sur toutes les antennes d’information

Une incroyable promotion et banalisation du Front national au mépris du danger que cela fait courir à la démocratie et à l’unité nationale.

(…) Il faut que cesse la banalisation organisé du FN au prétexte du visage prétendument fréquentable dont il s’est affublé. Car, à travers lui c’est la banalisation d’une parole raciste libérée qui prospère. Les déclarations ouvertement racistes relevées sur les blogs, Facebook..de candidats FN sont trop nombreuses pour qu’on avalise leur caractère anecdotique. C’est le fond raciste du parti de Marine Le Pen qui remonte.

J’en appelle à la responsabilité de tous pour éclairer les Français et cesser de relayer la paroledu FN qui minimise systématiquement tous ces faits gravissimes pour en fait les justifier.

Je m’adresse aux Français pour les alerter sur la tromperie qui s’organise contre leurs intérêts. Je dis aux ouvriers, aux employés, aux salariés de conditions modestes, aux familles populaires qui souffrent durement de la crise et ne supportent plus d’être pris pour des imbéciles par ceux qui ont le pouvoir et l’argent : le FN n’est pas votre nouvel ami, c’est votre meilleur ennemi. Le FN a trois cibles prioritaires : les familles populaires, les servicespublics, les dépenses sociales des collectivités locales. Tarifs sociaux dans les cantines, aides sociales et solidarité, logements sociaux, culture et éducation, voilà où il frappe d’abord notamment dans les municipalités qu’il dirige. Son discours anti-immigrés est un cheval de Troie contre les droits de tous les salariés. Quant à la sécurité, son discours ce n’est pas l’ordre et la tranquillité publique, c’est la division, la haine, la guerre, c’est la fin du vivre ensemble. (...)

Le Parti communiste appellera clairement et toujours à faire barrage à toute élection d’un candidat Front national.

Je sais que beaucoup de Français disent : « alors que faire ? »

La solution n’est évidemment pas la droite qui cherche en espérant récupérer les voix du FN au second tour à conquérir le maximum de départements pour détruire les politiques publiques qu’il s’agit au contraire de défendre et de promouvoir dans l’intérêt du plus grand nombre.

Quant au gouvernement Valls il s’acharne à trahir les intérêts populaires, à imposer la loi Macron et l’austérité à tous les étages.

Ceux qui comme Nicolas Sarkozy ce matin continuent d’instrumentaliser dans un sens ou dans l’autre la montée du FN pour qui les débats de fond sont irresponsables.

Malgré ces obstacles, je le dis haut et fort aux Français, la voie n’est pas bouchée, le vote n’est pas bouclé. Il y a quelque chose d’utile à faire pour votre vie, pour l’avenir de nos départements et du pays dans ces élections. Une gauche nouvelle est en train d’émerger dans le pays, une gauche qui dit non à l’austérité, à la précarité et à l’insécurité de nos vies, qui dit oui à la solidarité, au vivre-ensemble, aux politiques publiques de justice sociale que peuvent mettre en oeuvre les départements.

Cette gauche nouvelle, celle qui voit désormais converger les communistes et le Front de gauche, des écologistes d’EE-LV, des forces comme Nouvelle donne, des socialistes qui refusent maintenant clairement les politiques Valls-Macron. Elle présente des candidats dans presque tous les cantons de France.

C’est à cette force nouvelle qu’il faut donner de la force et des élus dans les départements. En la faisant grandir dans les urnes le 22 mars, vous aiderez le pays à sortir de l’impasse. Vous vous donnerez de la force pour résister aux politiques d’austérité, pour conforter les politiques publiques de solidarité dont vous et vos enfants avez besoin, pour refuser tous les chemins de haine, pour construire la France du vivre-ensemble qui reste plus que jamais nécessaire.

Dans près de 200 cantons, elle peut être présente au second tour.

J’invite les Français très nombreux qui n’ont pas fait leur choix, qui s’apprêtent à s’abstenir, à se poser cette question le 22 mars : à qui donner de la force ce jour là ?, des candidats soutenus par le PCF, le Front de gauche et toutes les forces qui travaillent désormais avec nous à construire une voie nouvelle à gauche, sera, pour tous et le pays, la meilleure nouvelle qui puisse advenir.

Ce progrès est possible. J’appelle à déployer toutes les efforts nécessaires pour la courtcircuiter dans les urnes le 22 mars.

NE LAISSEZ PAS LA DROITE DECIDER POUR VOUS

Le 22 MARS VOTEZ

Publié : 4 mars 2015

Rassemblement des forces de gauche, écologistes et citoyennes, canton de Lamastre

PDF - 259.6 ko

Articles